Le 19 mars 1962, lendemain des Accords d' Evian, a été décrété le cessez-le feu en Algérie.

Quel regard doit-on porter sur l'indépendance algérienne ? doit-on oublier les français morts dans l'accomplissement de leur devoir ?

Devoir de mémoire ou devoir d'oublier les pages sanglantes ? Quelle que soit notre appartenance, notre implication dans cette douloureuse page, où les morts concernent les 2 pays, nous devrions célébrer avant tout la fin d'une page tragique du XXème siècle.
La vie se perpétue dans le respect mutuel et l'indépendance de chaque peuple, ne l'oubliez pas, ne les oublions pas.

Anciens combattants, élus de l'opposition et autres buxéens, ont rendu hommage samedi dernier aux victimes civiles et militaires de cette guerre .

12809524_10207087422602541_8640280665179892780_n

Le lendemain, le sieur Bineau fût promené dans les rues de Boissy, entouré d'enfants et de confettis, puis brûlé ... car d'après la légende du Moyen Age," il s'était fait attribuer le "droit de cuissage" que le seigneur du cru se réservait auprès des jeunes épouses au soir de leurs noces, et le seigneur, mécontent, le fit juger et brûler ".

2016 mars 20 013 red

2016 mars 20 014 redBonne soirée !